Le Cœur à rire et à pleurer de Maryse Condé, les « contes vrais » d’une enfance guadeloupéenne

Copyright : Robert Laffont

Écrivaine de renom née en 1937, Maryse Condé n’a cessé tout au long de son œuvre littéraire de dessiner le portrait sociétal des Antilles françaises. Ses textes à caractère autobiographique, dont Le Cœur à rire et à pleurer : contes vrais de mon enfance (1999), La Vie sans fards (2012) et Mets et Merveilles (2015), sont particulièrement révélateurs des divisions économiques, sociales et raciales existant en Guadeloupe au cours du XXe siècle. Le Cœur à rire et à pleurer, paru dans son édition princeps au sein du catalogue des éditions Robert Laffont, pose un regard singulier sur cet archipel caribéen pendant les années 1940 et 1950 où Maryse Condé, née Maryse Boucolon, grandit entourée des siens, la dernière d’une fratrie de … Continuer la lecture de « Le Cœur à rire et à pleurer de Maryse Condé, les « contes vrais » d’une enfance guadeloupéenne »

Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part d’Anna Gavalda, un premier recueil de nouvelles

Copyright : Le Dilettante

Professeure de lettres née en 1970, Anna Gavalda connaît un succès inattendu avec la parution de son premier recueil de nouvelles intitulé Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part publié aux éditions Le Dilettante au mois de septembre 1999. Écrit sur les thématiques de la solitude et des actes manqués, cet ouvrage offre un regard tranché sur la société d’aujourd’hui et regroupe en son sein des personnages vivant un quotidien où tout va toujours trop vite, des personnages ne semblant pas, de sorte, prendre le temps d’apprécier la vie. Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part est ainsi une porte d’accès à l’entièreté de l’œuvre littéraire d’Anna Gavalda. Ses romans (parmi lesquels on retrouve Ensemble, c’est tout et Je l’aimais) ont cette même écriture … Continuer la lecture de « Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part d’Anna Gavalda, un premier recueil de nouvelles »