Yoga d’Emmanuel Carrère, entre ombre et lumière

Copyright : P.O.L

Depuis la parution de L’Adversaire (P.O.L, 2000), Emmanuel Carrère est considéré comme un écrivain « du réel », dit auteur d’une « littérature du réel ». Il propose en effet sur ces vingt dernières années une pluralité d’ouvrages mêlant le fait divers, l’enquête et l’histoire d’autrui à son propre récit de vie. En cette rentrée littéraire 2020, le romancier, essayiste et ancien journaliste offre cette fois avec Yoga un texte hybride à mi-chemin entre réalité et fiction, dans lequel il se met en scène quoique « [dénaturant] un peu » et « [mentant] par omission ». Chaque livre impose ses règles, qu’on ne fixe pas à l’avance mais découvre à l’usage. Je ne peux pas dire de celui-ci ce qu’orgueilleusement j’ai dit de plusieurs autres : « Tout y est … Continuer la lecture de « Yoga d’Emmanuel Carrère, entre ombre et lumière »

L’Historiographe du royaume de Maël Renouard, une œuvre littéraire en dissimule d’autres

Copyright : Grasset

Écrivain et traducteur littéraire français né en 1979, Maël Renouard s’interroge, à l’image de Proust, sur la « meilleure manière de “refaire” les œuvres qu’on aime ». Selon lui, il faut « trouver loin d’elles son propre cheminement, le suivre avec labeur et obstination, et c’est alors seulement, au bout de l’effort créateur, par une sorte de grâce, que l’on rejoindra peut-être ses modèles et, qui sait, que l’on s’égalera à eux ». Son roman intitulé L’Historiographe du royaume, paru en cette rentrée littéraire 2020 aux éditions Grasset, est sans doute le manifeste le plus vif de cette volonté littéraire. S’inspirant des Mémoires de Saint-⁠Simon, du Vicompte de Bragelonne d’Alexandre Dumas et des contes des Mille et Une Nuits, Maël Renouard compose une œuvre … Continuer la lecture de « L’Historiographe du royaume de Maël Renouard, une œuvre littéraire en dissimule d’autres »

Héritage de Miguel Bonnefoy, un siècle de migrations

Copyright : Rivages

Miguel Bonnefoy s’intéresse particulièrement aux notions de migration, d’héritage et de transmission dans ses écrits. Il compose à cet égard une œuvre littéraire singulière dans laquelle on retrouve ces thématiques qui lui sont chères : ses deux premiers romans – Le Voyage d’Octavio (Rivages, 2015) et Sucre noir (Rivages, 2017) – illustrent chacun à leur façon la richesse de ses réflexions sur le patrimoine culturel d’un peuple et sa mémoire. L’écrivain poursuit ses explorations littéraires à travers l’histoire réinventée de son trisaïeul paternel, tavernier français ayant immigré au Chili en quête de meilleurs lendemains. Héritage constitue de la sorte un roman contemporain, aux multiples « héros » confrontés à l’Histoire. Ce texte, empreint de réalisme magique, est construit à partir des légendes familiales et … Continuer la lecture de « Héritage de Miguel Bonnefoy, un siècle de migrations »

La Cage dorée de Camilla Läckberg, la vengeance d’une femme est douce et impitoyable

Copyright : Actes Sud

La Cage dorée est un roman de Camilla Läckberg paru en avril 2019 dans la collection « Actes noirs » des éditions Actes Sud. Il est traduit vers la langue française par Rémi Cassaigne, romancier et luthiste français né en 1971. Camilla Läckberg est une écrivaine suédoise née en 1974 composant essentiellement des ouvrages de littérature policière (romans d’enquête, polars et thrillers). Son premier roman Isprinsessan paraît en 2003. Il est publié en France en 2008 dans la collection « Actes noirs » d’Actes Sud sous le titre La Princesse des glaces grâce à une traduction de Lena Grumbach et Marc de Gouvenain. À ce jour, Camilla Läckberg est traduite en au moins quarante langues différentes et ses ouvrages sont disponibles dans près de soixante pays. La Cage dorée, publié en Suède sous le titre En bur … Continuer la lecture de « La Cage dorée de Camilla Läckberg, la vengeance d’une femme est douce et impitoyable »

Chanson douce de Leïla Slimani, un drame psychologique percutant

Copyright : Gallimard

Écrivaine et journaliste franco-marocaine née en 1981, Leïla Slimani travaille longuement en tant que rédactrice pour le magazine hebdomadaire Jeune Afrique avant de quitter son poste pour se consacrer à l’écriture littéraire en 2012. Elle est, quatre ans plus tard, la douzième femme à obtenir le prix Goncourt, une récompense que les jurés lui attribuent dès le premier tour du scrutin pour son deuxième roman Chanson douce, une œuvre publiée au mois d’août 2016 au sein de la collection « Blanche » des éditions Gallimard. Ce roman ne propose, par ailleurs, rien d’une lecture réconfortante telle que peut l’être une véritable « chanson douce ». En utilisant la prolepse[1], Leïla Slimani met en exergue dès les premières pages de son livre la déchéance du monde. … Continuer la lecture de « Chanson douce de Leïla Slimani, un drame psychologique percutant »