La Société des Belles Personnes de Tobie Nathan, un homme face à l’Histoire

Copyright : Stock

Professeur de psychologie clinique et pathologique, ethnopsychiatre, diplomate et philosophe français, Tobie Nathan connaît intimement les bouleversements politiques de l’Égypte contemporaine, et s’intéresse de près dans ses écrits à cette Histoire singulière et ses répercussions sur les petites gens. Tobie Nathan naît au Caire en 1948. Il y passe son enfance dans un « concert de langues différentes »[1], avant que sa famille, d’origine juive, ne soit contrainte de quitter sa patrie en février 1957 – à l’heure où tous les Juifs sont expulsés d’Égypte. Lui et les siens sont débarqués sur le port de Naples ; ils vivent près d’une année à Rome puis s’établissent définitivement en France au cours de l’été 1958[2]. Tobie Nathan choisit de revisiter cette histoire de déracinement … Continuer la lecture de « La Société des Belles Personnes de Tobie Nathan, un homme face à l’Histoire »

Rassemblez vous en mon nom de Maya Angelou, un combat dans l’adversité

Copyright : Noir sur Blanc

Écrivaine, poétesse, actrice et grande militante pour les droits civiques états-unienne, Maya Angelou (1928-2014) est notablement connue pour ses sept volumes à caractère autobiographique dans lesquels elle traite des notions d’identité, de maternité, de racisme et de culture lettrée. En cette rentrée littéraire, le deuxième volume de cette série paraît au sein de la collection « Notabilia » des éditions Noir sur Blanc. Maya Angelou y expose son combat et son aspiration à une vie meilleure, une lutte qu’elle mène en tant que femme, en tant que mère et en tant que Noire au cœur des années 1940 aux États-Unis. L’essayiste assimile cette lutte singulière à une « guerre » menée quotidiennement « dans les ghettos ». Elle démarre son récit intitulé Rassemblez-vous en mon nom, … Continuer la lecture de « Rassemblez vous en mon nom de Maya Angelou, un combat dans l’adversité »

Le Cœur à rire et à pleurer de Maryse Condé, les « contes vrais » d’une enfance guadeloupéenne

Copyright : Robert Laffont

Écrivaine de renom née en 1937, Maryse Condé n’a cessé tout au long de son œuvre littéraire de dessiner le portrait sociétal des Antilles françaises. Ses textes à caractère autobiographique, dont Le Cœur à rire et à pleurer : contes vrais de mon enfance (1999), La Vie sans fards (2012) et Mets et Merveilles (2015), sont particulièrement révélateurs des divisions économiques, sociales et raciales existant en Guadeloupe au cours du XXe siècle. Le Cœur à rire et à pleurer, paru dans son édition princeps au sein du catalogue des éditions Robert Laffont, pose un regard singulier sur cet archipel caribéen pendant les années 1940 et 1950 où Maryse Condé, née Maryse Boucolon, grandit entourée des siens, la dernière d’une fratrie de … Continuer la lecture de « Le Cœur à rire et à pleurer de Maryse Condé, les « contes vrais » d’une enfance guadeloupéenne »

Le Cœur battant de nos mères de Brit Bennett, un roman sur la question clivante de l’avortement

Copyright : Autrement

Brit Bennett est une écrivaine états-⁠unienne née en 1990, originaire de Californie. Elle obtient un diplôme de lettres à l’université de Stanford et un master en beaux-arts spécialisé en fiction à l’université du Michigan. Elle est surtout notablement connue pour son essai I Don’t Know What to Do With Good White People, un texte écrit en 2014 pour le blog Jezebel. Ce dernier confère à son auteure une grande visibilité internationale ; il est publié en France dans la collection « Essais et documents » des éditions Autrement en février 2018 sous le titre Je ne sais pas quoi faire des gentils Blancs. Le Cœur battant de nos mères est le premier roman de Brit Bennett. Publié dans son édition princeps en octobre 2016 sous … Continuer la lecture de « Le Cœur battant de nos mères de Brit Bennett, un roman sur la question clivante de l’avortement »

Ce que murmurent les collines de Scholastique Mukasonga, des nouvelles évocatrices du passé

Copyright : Gallimard

Ce que murmurent les collines est un recueil de nouvelles de Scholastique Mukasonga paru le 27 mars 2014 dans la collection « Continents noirs » des éditions Gallimard. Scholastique Mukasonga est une écrivaine franco- rwandaise née en 1956 au Rwanda. En 1960, sa famille est délogée à Nyamata au Bugesera, une province rwandaise dans laquelle s’étendent de nombreux marais. Trois ans après cette première délocalisation, les membres de la famille de Scholastique Mukasonga restés dans la vallée de la Rukarara sont massacrés. Elle vit alors au Rwanda jusqu’en 1973 puis est exilée au Burundi, un État frontalier de ce pays. En 1992, Scholastique Mukasonga s’installe en France. Deux ans après son départ de l’Afrique, le Rwanda connaît une recrudescence de la violence qui atteint son paroxysme lors du génocide des Tutsis. La romancière … Continuer la lecture de « Ce que murmurent les collines de Scholastique Mukasonga, des nouvelles évocatrices du passé »

Le Lion de Joseph Kessel, une parution littéraire qui fête ses soixante ans

Copyright : Gallimard

Le Lion est un roman de Joseph Kessel publié en avril 1958 au sein de la collection « Blanche » des éditions Gallimard. En ce mois d’avril 2018, cet ouvrage célèbre ainsi le soixantième anniversaire de sa première parution. Joseph Kessel est un aventurier, aviateur, journaliste et romancier français né en 1898. Diplômé d’une licence de lettres, il acquiert une certaine notoriété avec la parution de L’Équipage en 1923, un ouvrage qui fait suite à La Steppe rouge, son premier roman, paru l’année précédente. Cet écrivain nourrit ses nombreux textes de ses expériences d’aventurier, d’observateur attentif, notamment dans les pays d’Afrique qu’il parcourt. Il s’inspire ainsi de son voyage au Kenya pour écrire Le Lion. Il crée ici des décors d’une authenticité évidente, et … Continuer la lecture de « Le Lion de Joseph Kessel, une parution littéraire qui fête ses soixante ans »

No Home de Yaa Gyasi, trois siècles cimentés par l’esclavage

Copyright : Calmann-Lévy

No Home est le premier roman de Yaa Gyasi. Il paraît en France au mois de janvier 2017 dans la collection « Littérature étrangère » des éditions Calmann-Lévy, et est traduit de l’anglais vers le français par Anne Damour. Il est également disponible au format poche chez Le Livre de Poche. Yaa Gyasi est une écrivaine née au Ghana en 1989 dont la famille immigre vers les États-Unis alors qu’elle est âgée de deux ans. Des années plus tard, Yaa Gyasi se rend dans son pays natal suite à l’obtention d’une bourse avec l’envie de trouver l’inspiration pour l’écriture d’une œuvre romanesque. Elle visite le Fort de Cape Coast, un lieu important de la traite négrière situé sur la côte ghanéenne. Ce château au lourd passé lui … Continuer la lecture de « No Home de Yaa Gyasi, trois siècles cimentés par l’esclavage »