Appelez-moi Cassandre de Marcial Gala, un Cuba mythologique

Copyright : Zulma

Marcial Gala, écrivain, poète et architecte cubain partageant son temps entre Cienfuegos et Buenos Aires, s’applique dans l’entièreté de son œuvre littéraire à montrer les divisions demeurantes du peuple cubain, notamment une certaine fracture sociale accentuée par les sentiments dissemblables que suscitent la politique et l’histoire tumultueuses de l’île, et défendre les voix mésestimées en cette communauté, à savoir celles des enfants, des Noir·es, des personnes LGBTQIA+. Il compose ainsi une œuvre qui se veut à la fois poétique et critique, imaginative et engagée. Il adopte du reste cette même approche pour l’écriture d’Appelez-moi Cassandre, un roman traduit de l’espagnol par François-⁠⁠Michel Durazzo. Marcial Gala y crée en effet un univers réaliste magique au moyen d’une écriture précise et mène ses lecteur·rices aux … Continuer la lecture de « Appelez-moi Cassandre de Marcial Gala, un Cuba mythologique »

Jusque dans la terre de Sue Rainsford, une expérience du corps

Copyright : Aux forges de Vulcain

Quand Sue Rainsford commence à travailler sur l’écriture de son premier roman, elle étudie les pratiques d’art visuel à l’Institut d’art, design et technologie de Dublin[1] et analyse de fait les procédés techniques utilisés par de nombreux·ses artistes au moment de la composition de leurs œuvres. Ses travaux de formation lui font découvrir, entre autres, The Lick Drawings de Jenny Keane[2], une série d’images où l’élément horrifique se confond avec la façon dont l’artiste annihile sa présence au moyen de sa langue, et Donor Body Prepared for Spot Exam de Megan Eustace[3], un tableau représentant le cadavre d’un homme qu’elle trouve « à la fois immensément tendre et immensément violent »[4]. Ces illustrations originales constituent dès lors un point d’ancrage pour ses réflexions sur le corps … Continuer la lecture de « Jusque dans la terre de Sue Rainsford, une expérience du corps »

Mise à feu de Clara Ysé, la morsure de l’absence

Copyright : Grasset

Également musicienne et chanteuse, auteure d’un EP intitulé Le monde s’est dédoublé en 2019, Clara Ysé offre en son premier roman une prose mêlant poésie et magie ainsi que douceur et violence, une prose empreinte d’un grand lyrisme par laquelle se révèle son amour pour l’art en général, la musique en particulier. Reprenant en son œuvre intitulée Mise à feu le motif littéraire du feu, un motif qui fait tendrement écho au premier roman de sa mère, l’écrivaine, psychanalyste et philosophe Anne Dufourmantelle[1], Clara Ysé s’intéresse au poids de l’absence sur la psyché d’un être à travers l’histoire de deux jeunes enfants oppressés par cette morsure sévère, un frère et sa sœur choisissant d’avancer ensemble, unis contre l’adversité. Une « vie en rose » éphémère … Continuer la lecture de « Mise à feu de Clara Ysé, la morsure de l’absence »

Sauvage de Jamey Bradbury, une adolescente sauvage

Copyright : Gallmeister

« On ne peut pas fuir la sauvagerie qu’on a en soi » nous déclare la protagoniste principale de Sauvage ; mais c’est pourtant ce à quoi la société semble continûment l’astreindre. La jeune femme s’interroge alors : comment vivre « différemment » sans négliger son être ? Peut-elle réellement échapper à ce qu’elle est profondément ? Que faire si son animalité est exposée en communauté ? Surtout, que signifie vraiment être humain·e ? Jamey Bradbury nous propose de réfléchir en même tant que son héroïne à ces questions à travers l’intrigue de son premier roman, une œuvre aux multiples genres traduite de l’anglais par Jacques Mailhos, une œuvre passant ainsi du thriller au roman psychologique, de l’horreur au merveilleux, du nature writing au fantastique. Une insolite rencontre Tracy Petrikoff, dix-sept ans, … Continuer la lecture de « Sauvage de Jamey Bradbury, une adolescente sauvage »

Héritage de Miguel Bonnefoy, un siècle de migrations

Copyright : Rivages

Miguel Bonnefoy s’intéresse particulièrement aux notions de migration, d’héritage et de transmission dans ses écrits. Il compose à cet égard une œuvre littéraire singulière dans laquelle on retrouve ces thématiques qui lui sont chères : ses deux premiers romans – Le Voyage d’Octavio (Rivages, 2015) et Sucre noir (Rivages, 2017) – illustrent chacun à leur façon la richesse de ses réflexions sur le patrimoine culturel d’un peuple et sa mémoire. Ainsi l’écrivain poursuit en cette rentrée automnale 2020 ses explorations littéraires à travers l’histoire réinventée de son trisaïeul paternel, tavernier français ayant immigré au Chili en quête de meilleurs lendemains. Héritage constitue de la sorte un roman contemporain, aux multiples « héros » confrontés à l’Histoire. Ce texte, empreint de réalisme magique, est construit … Continuer la lecture de « Héritage de Miguel Bonnefoy, un siècle de migrations »

Les Roses fauves de Carole Martinez, la métamorphose florale d’une femme

Copyright : Gallimard

S’inspirant d’une coutume andalouse dont lui fait part une de ses lectrices, Carole Martinez offre au sein de son quatrième roman une multitude de récits dans lesquels il est à la fois question de filiation, d’amours contrariées et de destinées écourtées. Les Roses fauves, paru en cette rentrée littéraire 2020 au sein de la collection « Blanche » des éditions Gallimard, lui permet ainsi de poursuivre son œuvre littéraire empreinte d’une grande sensualité féminine à travers une énonciation où se mêlent réalisme et imaginaire. Carole Martinez révèle en effet ici la métamorphose à caractère floral de son héroïne principale, une femme dont l’histoire semble en cours d’écriture, une femme ballottée entre émotions nouvelles et légendes familiales. Un récit en bourgeonnement Lola Cam … Continuer la lecture de « Les Roses fauves de Carole Martinez, la métamorphose florale d’une femme »

Une bête aux aguets de Florence Seyvos, un extraordinaire rapport au monde

Copyright : L'Olivier

Florence Seyvos, écrivaine française notablement connue pour Les Apparitions (L’Olivier, 1995) et Le Garçon incassable (L’Olivier, 2013), choisit d’explorer dans ses romans les facettes complexes de personnages d’exception. Dans Une bête aux aguets, paru en cette rentrée littéraire 2020 aux éditions de l’Olivier, elle continue de fignoler son œuvre littéraire mystérieuse et propose le portrait d’une jeune femme en devenir tentant de maîtriser son étrangeté afin d’exister au mieux aux yeux des autres. Cette adolescente est sous l’emprise de nombreuses substances médicamenteuses dont elle veut se défaire… mais est loin d’imaginer les répercussions de cette possible émancipation. Une curieuse ordonnance Anna est une adolescente pas comme les autres. À l’âge de douze ans, elle manque de succomber à une rougeole … Continuer la lecture de « Une bête aux aguets de Florence Seyvos, un extraordinaire rapport au monde »

La Prière des oiseaux de Chigozie Obioma, un conte symbolique sur l’inégalité sociale

Copyright : Buchet/Chastel

Écrivain nigérian aujourd’hui basé aux États-Unis, Chigozie Obioma s’inspire de son parcours singulier pour créer des univers mythiques d’une grande oralité. C’était déjà le cas dans Les Pêcheurs (L’Olivier, 2016), son premier roman, finaliste du Booker Prize 2015. C’est aussi le cas dans La Prière des oiseaux (Buchet/Chastel, 2020), son deuxième roman, finaliste du Booker Prize 2019. Chigozie Obioma, traduit de l’anglais vers le français par Serge Chauvin, conte dans ce dernier l’histoire d’un homme dont l’existence est sévèrement mise à l’épreuve par la société qui l’entoure. Il choisit de sorte de rendre compte de l’expérience humaine d’un être démuni, sans cesse rabaissé par les personnes qu’il côtoie. Cet homme est présenté aux lecteur.rice.s au moyen d’un narrateur insolite soulignant les caractéristiques de … Continuer la lecture de « La Prière des oiseaux de Chigozie Obioma, un conte symbolique sur l’inégalité sociale »

Borgo Vecchio de Giosuè Calaciura, un drame annoncé

Copyright : Noir sur Blanc

Écrivain palermitain né en 1960, Giosuè Calaciura exerce en tant que journaliste pour de nombreux médias italiens. Son premier roman Malacarne (Baldini & Castoldi, 1998) est publié en langue française au sein de la maison d’édition Les Allusifs en 2007, grâce au concours de Brigitte Bouchard, actuelle directrice de la collection « Notabilia », et Lise Chapuis, traductrice de l’italien vers le français. Ce même trio propose ainsi au cours de la rentrée littéraire 2019 des éditions Noir sur Blanc le cinquième roman de Giosuè Calaciura, Borgo Vecchio. L’intrigue de ce roman, construite sur le modèle d’un conte moderne, offre des personnages au quotidien tumultueux, brillants par leur désespoir et leur vie rocambolesque. Des enfances négligées Borgo Vecchio retrace avant tout l’histoire de trois … Continuer la lecture de « Borgo Vecchio de Giosuè Calaciura, un drame annoncé »

Le Papillon et la Lumière de Patrick Chamoiseau, un conte philosophique sur l’art de bien vivre

Copyright : Philippe Rey

Romancier, essayiste et dramaturge français né en 1953 à Fort-de-France en Martinique, Patrick Chamoiseau est l’auteur de nombreux textes dont on ne peut nier l’oralité. Il juxtapose volontiers la langue créole à la langue française et retranscrit de sorte des expressions classiques de l’oral créole dans ses écrits, proposant un métissage linguistique certain. Dans Le Papillon et la Lumière, conte philosophique paru aux éditions Philippe Rey au mois d’octobre 2011, illustré à l’encre de Chine par l’artiste peintre et photographe grecque Ianna Andreadis, Patrick Chamoiseau décrit les aventures d’un jeune papillon de nuit attiré, comme ses semblables, par l’éclat des lumières créées par l’Homme. Cette allégorie lui permettant de réfléchir sur ce qu’est l’existence est suggérée au moyen d’un langage subtil et minutieusement travaillé. Un … Continuer la lecture de « Le Papillon et la Lumière de Patrick Chamoiseau, un conte philosophique sur l’art de bien vivre »