Papa de Régis Jauffret, la réalité justifie la fiction

Copyright : Seuil

Papa est un ouvrage paru au mois de janvier 2020 au sein de la collection « Cadre rouge » des éditions du Seuil. Son auteur, Régis Jauffret, est un écrivain français né en 1955. Diplômé d’une maîtrise de philosophie, il se consacre très tôt à l’écriture et compose des pièces radiophoniques pour France Inter et des articles pour la revue littéraire Tel Quel. Son premier roman, Seule au milieu d’elle, paraît au mois de mai 1985 au sein des éditions Denoël. Régis Jauffret est également l’auteur de nombreux textes dont Cet extrême amour (1986), Histoire d’amour (1998), Univers, univers (2003), Asiles de fous (2005), Microfictions (2007), Claustria (2012), La Ballade de Rikers Island (2014), Cannibales (2016), Microfictions 2018 (2018) et Papa (2020). Dans ce dernier « roman » à caractère autobiographique, l’écrivain s’interroge sur le … Continuer la lecture de « Papa de Régis Jauffret, la réalité justifie la fiction »

La Part du fils de Jean-Luc Coatalem, un récit de filiation empreint de nostalgie

Copyright : Stock

Le récit de filiation est un genre littéraire par lequel un écrivain tente de reconstituer la vie d’un de ses proches au moyen d’une enquête plus ou moins approfondie selon les données qu’il a à sa disposition. Jean-Luc Coatalem, écrivain et journaliste français, ancien rédacteur en chef de Géo[1], s’illustre en cette rentrée littéraire à la composition d’un récit de filiation singulier. Dans La Part du fils, paru au sein de la collection « La Bleue » des éditions Stock et roman finaliste du prix Goncourt 2019, il pose un regard sur son héritage émotionnel, inscrit son énonciation dans des espaces spatio-temporels bien définis et évoque son besoin irrépressible de connaître la « vérité ». Une reconstitution difficile Jean-Luc Coatalem s’intéresse ici à l’histoire … Continuer la lecture de « La Part du fils de Jean-Luc Coatalem, un récit de filiation empreint de nostalgie »

Victoire, les saveurs et les mots de Maryse Condé, un hommage tendre de l’écrivaine à son aïeule

Copyright : Mercure de France

Née en 1937 en Guadeloupe, Maryse Condé démarre sa carrière d’écrivaine en tant que dramaturge avec l’écriture de pièces de théâtre telles que Dieu nous l’a donné et Le Morne de Massabielle. Son premier roman Heremakhonon paraît originellement en 1976 et est réédité avec le titre En attendant le bonheur (Heremakhonon) en 1988 par les éditions Robert Laffont. Elle est subséquemment la récipiendaire de nombreuses récompenses littéraires dont le prix Puterbaugh en 1993, le prix de l’Académie française en 1988 et le prix Nobel alternatif de Littérature 2018. Fière de son héritage culturel, Maryse Condé considère l’écriture comme un processus de création lui permettant de lier ses origines guadeloupéennes à son identité occidentale. Son art lui permet en outre d’établir une filiation concrète avec … Continuer la lecture de « Victoire, les saveurs et les mots de Maryse Condé, un hommage tendre de l’écrivaine à son aïeule »

L’Africain de J.M.G. Le Clézio, un rendez-vous manqué entre un père et ses fils

Copyright : Mercure de France

J.M.G. Le Clézio naît à Nice durant la Seconde Guerre mondiale alors que son père sert au Nigeria dans l’armée britannique. Il est ainsi élevé par sa mère à Roquebillière jusqu’en 1948, année durant laquelle cette dernière monte à bord d’un bateau en direction de son mari accompagnée de ses deux fils – J.M.G. Le Clézio et son frère –, deux enfants qui n’ont pas eu de réel contact avec leur géniteur jusqu’alors. Dans L’Africain, court essai paru au sein de la collection « Traits et portraits » des éditions Mercure de France, J.M.G. Le Clézio retrace le parcours de cet enfant qu’il a été au Nigeria. Il conte ici avec singularité sa première rencontre avec son père, « L’Africain », un homme qu’il ne connaît pas … Continuer la lecture de « L’Africain de J.M.G. Le Clézio, un rendez-vous manqué entre un père et ses fils »