Le Cœur à rire et à pleurer de Maryse Condé, les « contes vrais » d’une enfance guadeloupéenne

Copyright : Robert Laffont

Écrivaine de renom née en 1937, Maryse Condé n’a cessé tout au long de son œuvre littéraire de dessiner le portrait sociétal des Antilles françaises. Ses textes à caractère autobiographique, dont Le Cœur à rire et à pleurer : contes vrais de mon enfance (1999), La Vie sans fards (2012) et Mets et Merveilles (2015), sont particulièrement révélateurs des divisions économiques, sociales et raciales existant en Guadeloupe au cours du XXe siècle. Le Cœur à rire et à pleurer, paru dans son édition princeps au sein du catalogue des éditions Robert Laffont, pose un regard singulier sur cet archipel caribéen pendant les années 1940 et 1950 où Maryse Condé, née Maryse Boucolon, grandit entourée des siens, la dernière d’une fratrie de … Continuer la lecture de « Le Cœur à rire et à pleurer de Maryse Condé, les « contes vrais » d’une enfance guadeloupéenne »

En manque de Jacques Expert, un meurtrier en période de confinement

Copyright : Calmann-Lévy

En manque est une nouvelle de Jacques Expert publiée de façon inédite par les éditions Calmann-Lévy au mois d’avril 2020. Elle est proposée gratuitement[1] sur tous les réseaux de librairies classiques en version numérique. Jacques Expert est un écrivain français né en 1956. Il exerce longtemps en tant que grand reporter, travaillant successivement pour Radio Caraïbes International, Radio 7, France Inter et France Info ; il devient, en 2012, directeur des programmes de RTL, un poste qu’il quitte en avril 2018 pour se consacrer pleinement à l’écriture. Le premier thriller de Jacques Expert, La Femme du monstre, paraît en 2007 aux éditions Anne Carrière. L’écrivain est également l’auteur de La Théorie des six (2008), Ce soir je vais tuer l’assassin de mon fils (2009), … Continuer la lecture de « En manque de Jacques Expert, un meurtrier en période de confinement »

Petit éloge des fantômes de Nathacha Appanah, accepter de vivre avec le poids du passé

Copyright : Gallimard

Petit éloge des fantômes est un recueil de nouvelles finement composé par Nathacha Appanah dans lequel il est question de présences et d’esprits, et de leurs possibles agissements sur autrui. Ce livre, comme l’évoque la nouvelliste dans une note, est écrit pour aider tout·e un·e chacun·e à « apprivoiser » ses fantômes – les absences, les non-dits, l’enfance, les rêves, la mort et la trahison. Car arriver à confronter ces derniers, c’est peut-être réussir à faire face à l’adversité, et avancer. Affronter la mort Nathacha Appanah use de sa plume pour parler du deuil de la plus intimiste des façons qu’il soit. Qu’il s’agisse de nos aîné·e·s, d’un frère ou d’une sœur, d’un parent ou encore d’un·e ami·e, la mort d’une personne proche apparaît … Continuer la lecture de « Petit éloge des fantômes de Nathacha Appanah, accepter de vivre avec le poids du passé »

Ce que murmurent les collines de Scholastique Mukasonga, des nouvelles évocatrices du passé

Copyright : Gallimard

Ce que murmurent les collines est un recueil de nouvelles de Scholastique Mukasonga paru le 27 mars 2014 dans la collection « Continents noirs » des éditions Gallimard. Scholastique Mukasonga est une écrivaine franco- rwandaise née en 1956 au Rwanda. En 1960, sa famille est délogée à Nyamata au Bugesera, une province rwandaise dans laquelle s’étendent de nombreux marais. Trois ans après cette première délocalisation, les membres de la famille de Scholastique Mukasonga restés dans la vallée de la Rukarara sont massacrés. Elle vit alors au Rwanda jusqu’en 1973 puis est exilée au Burundi, un État frontalier de ce pays. En 1992, Scholastique Mukasonga s’installe en France. Deux ans après son départ de l’Afrique, le Rwanda connaît une recrudescence de la violence qui atteint son paroxysme lors du génocide des Tutsis. La romancière … Continuer la lecture de « Ce que murmurent les collines de Scholastique Mukasonga, des nouvelles évocatrices du passé »

Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part d’Anna Gavalda, un premier recueil de nouvelles

Copyright : Le Dilettante

Professeure de lettres née en 1970, Anna Gavalda connaît un succès inattendu avec la parution de son premier recueil de nouvelles intitulé Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part publié aux éditions Le Dilettante au mois de septembre 1999. Écrit sur les thématiques de la solitude et des actes manqués, cet ouvrage offre un regard tranché sur la société d’aujourd’hui et regroupe en son sein des personnages vivant un quotidien où tout va toujours trop vite, des personnages ne semblant pas, de sorte, prendre le temps d’apprécier la vie. Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part est ainsi une porte d’accès à l’entièreté de l’œuvre littéraire d’Anna Gavalda. Ses romans (parmi lesquels on retrouve Ensemble, c’est tout et Je l’aimais) ont cette même écriture … Continuer la lecture de « Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part d’Anna Gavalda, un premier recueil de nouvelles »