La Colère d’Alexandra Dezzi, une rage émotionnelle salvatrice

Copyright : Stock

À l’heure où les langues se délient quelque peu quant aux abus sexuels, aux situations d’agressions verbales ou physiques et aux cas de harcèlement d’autorité auxquels se livrent certains hommes aux dépens de femmes, Alexandra Dezzi construit dans son second roman intitulé La Colère, paru au sein de la collection « La Bleue » des éditions Stock en cette rentrée littéraire 2020, un texte s’intéressant aux notions de domination et de violence avec un style détonnant. Citant l’écrivaine, philosophe et féministe française Monique Wittig (1935-2003), elle propose une écriture servant son propos en montrant la contemporanéité de son personnage principal et en lui attribuant une sexualité semblant de prime abord libérée. Elle conclut surtout son énonciation sur l’émotion vive ressentie par son … Continuer la lecture de « La Colère d’Alexandra Dezzi, une rage émotionnelle salvatrice »

La Prière des oiseaux de Chigozie Obioma, un conte symbolique sur l’inégalité sociale

Copyright : Buchet/Chastel

Chigozie Obioma est un écrivain nigérian né en 1986 aujourd’hui basé aux États-⁠Unis. Il enseigne la littérature et l’écriture créative à l’université de Nebraska-Lincoln ; son premier roman, Les Pêcheurs (L’Olivier, 2016), finaliste du Booker Prize 2015, lui permet d’acquérir une notoriété internationale. La Prière des oiseaux est le deuxième roman de cet écrivain. Il est disponible en France dès le mois de janvier 2020 au sein de la collection « Domaine étranger » des éditions Buchet/⁠Chastel, et est traduit de l’anglais vers le français par Serge Chauvin. Cet ouvrage conte l’histoire d’un homme dont l’existence est sévèrement mise à l’épreuve par la société qui l’entoure. Chigozie Obioma choisit ici de rendre compte de l’expérience humaine d’un être démuni, d’illustrer la cosmologie igbo au moyen d’un narrateur insolite … Continuer la lecture de « La Prière des oiseaux de Chigozie Obioma, un conte symbolique sur l’inégalité sociale »

Et toujours les Forêts de Sandrine Collette, quelle humanité après la fin du monde ?

Copyright : JC Lattès

Et toujours les Forêts est un roman de Sandrine Collette. Il paraît au mois de janvier 2020 au sein de la collection « Littérature française » des éditions JC Lattès, et permet à son auteure d’être la récipiendaire du prix de la Closerie des Lilas 2020 et du Grand Prix RTL-Lire 2020. Sandrine Collette est une écrivaine française née en 1970. Son premier roman Des nœuds d’acier est publié en 2013 au sein de la collection « Sueurs froides » des éditions Denoël. Cet ouvrage lui permet d’être la lauréate du Grand Prix de Littérature policière 2013, du Trophée 813 du Meilleur Roman francophone 2014 et du prix littéraire des Lycéens et apprentis de Bourgogne 2014. Sandrine Collette est également l’auteure de Un vent de cendres (2014), Six fourmis … Continuer la lecture de « Et toujours les Forêts de Sandrine Collette, quelle humanité après la fin du monde ? »

La Cage dorée de Camilla Läckberg, la vengeance d’une femme est douce et impitoyable

Copyright : Actes Sud

La Cage dorée est un roman de Camilla Läckberg paru en avril 2019 dans la collection « Actes noirs » des éditions Actes Sud. Il est traduit vers la langue française par Rémi Cassaigne, romancier et luthiste français né en 1971. Camilla Läckberg est une écrivaine suédoise née en 1974 composant essentiellement des ouvrages de littérature policière (romans d’enquête, polars et thrillers). Son premier roman Isprinsessan paraît en 2003. Il est publié en France en 2008 dans la collection « Actes noirs » d’Actes Sud sous le titre La Princesse des glaces grâce à une traduction de Lena Grumbach et Marc de Gouvenain. À ce jour, Camilla Läckberg est traduite en au moins quarante langues différentes et ses ouvrages sont disponibles dans près de soixante pays. La Cage dorée, publié en Suède sous le titre En bur … Continuer la lecture de « La Cage dorée de Camilla Läckberg, la vengeance d’une femme est douce et impitoyable »

Tropique de la violence de Nathacha Appanah, Mayotte n’est pas un paradis sur Terre…

Copyright : Gallimard

Tropique de la violence est le sixième roman de Nathacha Appanah. Il paraît au mois d’août 2016 au sein de la collection « Blanche » des éditions Gallimard, et est lauréat de nombreux prix littéraires dont le prix Femina des lycéens 2016, le prix Roman France Télévisions 2017, le prix du Roman métis des lycéens 2017 et le prix Anna de Noailles de l’Académie française 2017. Nathacha Appanah est une journaliste, écrivaine et traductrice franco-⁠mauricienne née en 1973. Elle travaille d’abord en tant que journaliste à l’Île Maurice avant de s’installer en France en 1998. Elle y termine une formation dans le domaine du journalisme et de l’édition, et démarre sa carrière dans la presse écrite. Le premier roman de Nathacha Appanah, Les Rochers de Poudre d’Or, … Continuer la lecture de « Tropique de la violence de Nathacha Appanah, Mayotte n’est pas un paradis sur Terre… »

Encore de Hakan Günday, les dessous de l’immigration en Turquie

Copyright : Le Livre de Poche

Encore est un roman de Hakan Günday publié en France pour la première fois au mois d’août 2015 au sein des éditions Galaade. Intitulé Daha dans son édition princeps, cet ouvrage est traduit du turc vers le français par Jean Descat, et est disponible depuis mars 2017 au format poche au sein des éditions Le Livre de Poche. Hakan Günday est un écrivain turc né en Grèce en 1976 ayant étudié à Ankara et à Bruxelles. En 2011, il obtient le prix du Meilleur Roman de l’année en Turquie pour Az, un ouvrage que l’on retrouve en France avec le titre D’un extrême l’autre. Il est le récipiendaire du prix Médicis étranger 2015 pour Encore. Encore est un roman singulier traitant de la condition … Continuer la lecture de « Encore de Hakan Günday, les dessous de l’immigration en Turquie »

No Home de Yaa Gyasi, trois siècles cimentés par l’esclavage

Copyright : Calmann-Lévy

No Home est le premier roman de Yaa Gyasi. Il paraît en France au mois de janvier 2017 dans la collection « Littérature étrangère » des éditions Calmann-Lévy, et est traduit de l’anglais vers le français par Anne Damour. Il est également disponible au format poche chez Le Livre de Poche. Yaa Gyasi est une écrivaine née au Ghana en 1989 dont la famille immigre vers les États-Unis alors qu’elle est âgée de deux ans. Des années plus tard, Yaa Gyasi se rend dans son pays natal suite à l’obtention d’une bourse avec l’envie de trouver l’inspiration pour l’écriture d’une œuvre romanesque. Elle visite le Fort de Cape Coast, un lieu important de la traite négrière situé sur la côte ghanéenne. Ce château au lourd passé lui … Continuer la lecture de « No Home de Yaa Gyasi, trois siècles cimentés par l’esclavage »