Rentrée littéraire 2022 – Équateurs

Copyright : Équateurs

À l’occasion de cette rentrée littéraire 2022, les éditions des Équateurs offrent en lecture des ouvrages en lesquels les protagonistes principaux se révèlent en quête d’eux-mêmes. On y retrouve deux premiers romans, ceux de Jeanne Beltane et Philibert Humm.

Une rentrée française

La rentrée dite française des éditions des Équateurs est ainsi placée sous le signe de l’exploration. Que cette dernière soit littérale et concerne une certaine odyssée ou qu’elle soit davantage émotionnelle, elle semble en tout cas être au cœur de tous ces récits.

Ainsi, Jeanne Beltane sonde le devenir d’une femme en deuil, éprouvant des sentiments ambivalents pour l’homme qui était son père. Philibert Humm conte en son roman original le périple de trois hommes partis en quête ignorant les risques de leur mission. Claude Schopp, grand spécialiste de l’œuvre de Dumas, s’intéresse au voyage que l’écrivain entreprend en Russie et dans le Caucase, où il rencontre en 1859 Vazili Mirrianof, homme à tout faire. Khaled Miloudi relate en un récit lumineux son expérience de vie singulière, où soumis à un régime carcéral sévère, il commence à lire et écrire.

Les Poumons pleins d’eau de Jeanne Beltane

Les Poumons pleins d’eau
TitreLes Poumons pleins d’eau
Auteure Jeanne Beltane
Éditeur Équateurs
ISBN139782382843611
ISBN102382843616
Date de parution24 août 2022
Prix prévisionnel17,00 €
Nombre de pages144
Description de l’éditeur :

« Sans qu’elle ait pu s’y préparer, elle traverse à toute vitesse une surface liquide. Elle se débat dans un fluide baveux et chaud qui lui rappelle le ventre de sa mère. Elle n’a bientôt plus d’oxygène et peine à remonter à la surface quand ses yeux croisent un regard. Son père ! »
Le père de Claire s’est suicidé. Confrontée aux vérités étouffées et aux facettes douces-amères de cet homme fantasque, elle tente de faire le deuil. Quelque part entre le monde des vivants et celui des morts, surgit soudain la voix de ce père-chimère,qui observe sa fille se démener pour le retrouver. Depuis ce territoire impalpable, il sent peu à peu Claire se rapprocher...
Dans ce premier roman sous forme d’une quête hallucinée, Jeanne Beltane raconte la perte et lui redonne chair en interrogeant la porosité des frontières entre les royaumes du réel et du sensible. Par son verbe tranchant et son goût pour l’absurde, elle nous transporte dans un univers onirique, teinté d’un humour noir salvateur.

Roman fleuve de Philibert Humm

Roman fleuve
TitreRoman fleuve
Auteur Philibert Humm
Éditeur Équateurs
ISBN139782382842096
ISBN102382842091
Date de parution24 août 2022
Prix prévisionnel18,00 €
Nombre de pages288
Description de l’éditeur :

Ce périple, les trois jeunes gens l’ont entrepris au mépris du danger, au péril de leur vie, et malgré les supplications de leurs fiancées respectives. Ils l’ont fait pour le rayonnement de la France, le progrès de la science et aussi un peu pour passer le temps.
Il en résulte un roman d’aventure avec de l’action à l’intérieur et aussi des temps calmes et du passé simple. Ceci est une expérience de lecture immersive. Hormis deux ou trois passages inquiétants, le suspense y est supportable et l’œuvre reste accessible au public poitrinaire. À noter la présence de nombreux adverbes.
L’éditeur ne saurait être tenu responsable des mauvaises idées que ce livre ne manquera pas d’instiller dans le cerveau vicié des nouvelles générations gavées d’écran et pourries à la moelle.

Vies mêlées : Le Géorgien d’Alexandre Dumas de Claude Schopp

Vies mêlées : Le Géorgien d’Alexandre Dumas
TitreVies mêlées : Le Géorgien d’Alexandre Dumas
Auteur Claude Schopp
Éditeur Équateurs
ISBN139782382843666
ISBN102382843667
Date de parution24 août 2022
Prix prévisionnel21,00 €
Description de l’éditeur :

Toute l’œuvre et la vie du Dumas sont une déclaration d’amour à l’énergie, à la vitalité, à l’appétence. Grand voyageur, écrivain prolifique, amoureux généreux, sa biographie est un chef-d’œuvre monstrueux. En 1858 et 1859, Alexandre Dumas accompagné du peintre Moynet entame un périple à travers la Russie et le Caucase. Le 23 janvier 1859 ils sont en Géorgie. Là ils font la connaissance de Vazili Mirrianof « beau et vigoureux garçon » dont la débrouillardise et l’intelligence saisissent l’écrivain. Dumas l’engage comme homme à tout faire. Bravant les obstacles Vazili participera avec son maître à l’expédition garibaldienne de Sicile et de Naples. La plupart des historiens pensaient que ce généreux serviteur était mort vers 1866. Or en travaillant l’inventaire après décès d’Alexandre Dumas, Claude Schopp son biographe, son meilleur spécialiste, découvre l’incroyable destin de Vazili Mirrianof. Non seulement il participa à toutes les péripéties de la vie de Dumas en Italie, en Méditerranée, à Paris, en Bretagne et ailleurs mais aussi ne quitta d’une semelle quand il écrivait. Après la mort de son maître sa vie va rebondir : le Géorgien va épouser une Normande, créer un restaurant, un casino et lancer la vogue de la station balnéaire de Puys à côté de Dieppe. Le récit de Claude Schopp est à la fois la biographie voyageuse de Dumas et celle de Vazili, mais aussi l’histoire d’une amitié entre un maître et son serviteur, la vie hors norme d’un géorgien en Normandie.

Les Couleurs de la douleur de Khaled Miloudi

Les Couleurs de la douleur
TitreLes Couleurs de la douleur
Auteur Khaled Miloudi
Éditeur Équateurs
ISBN139782382842553
ISBN102382842555
Date de parution14 septembre 2022
Prix prévisionnel19,00 €
Description de l’éditeur :

« Dès que j’ai commencé à écrire et à lire, je ne vivais plus au rythme de la prison. Le temps qui jouait contre moi, puisque le détenu est écrasé par ce temps qui s’égrène, ne m’oppressait plus. Cette fois, je le tenais. J’étais devenu le maître du temps de ma cellule. »
La vie de Khaled Miloudi ressemble à un film de gangsters : une enfance difficile, marquée par la violence d’un père, les carences affectives, la pauvreté. À peine majeur, une première condamnation à dix-huit mois de prison ferme pour une bagarre marquera un tournant dans sa vie, ancrant en lui un profond sentiment d’injustice, de révolte, et la sensation d’être « seul contre tous ». A Fleury-Mérogis, il rencontre des « anciens » qui le prennent sous leurs ailes, et, dès sa sortie, entame une carrière dans le grand banditisme. L’argent lui permet de s’offrir un statut social, de mener la belle vie, de faire profiter les siens. Il enchaînera les allers-retours en prison, les braquages et la cavale, jusqu’à être finalement condamné à 45 ans de réclusion criminelle (ramenés à trente, la peine maximale en France). Une condamnation à mort « sauf que c’était une mort lente. Une mort à petit feu, où vous implosez de l’intérieur. »
Classé DPS (Détenu Particulièrement Signalé), il est soumis à un régime carcéral très dur : transféré tous les six mois, réveillé la nuit toutes les deux heures, privé d’activités sportives et scolaires, ses conversations et ses courriers sont systématiquement analysés par des psychiatres pour surveiller l’évolution de sa santé mentale. Car dans de telles conditions de détention, comment ne pas devenir fou ? Au fond de sa cellule, seul et acculé, il est face à deux choix : la corde qu’il a tressé pour se pendre, ou la feuille. Il choisira la feuille, écrira ses premiers mots, et couchera son premier poème, pour ses enfants. Les Couleurs de la douleur est l’histoire d’une vie rongée par la violence autant que le récit d’une course folle vers la lumière, par la poésie, la littérature, la recherche incessante de la beauté, même au milieu de l’enfer.

Une traversée mémorable

La rentrée littéraire 2022 des éditions des Équateurs est en somme pensée telle une traversée mémorable, dont la trajectoire est de toute importance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.