La Société des Belles Personnes de Tobie Nathan, un homme face à l’Histoire

Copyright : Stock

Professeur de psychologie clinique et pathologique, ethnopsychiatre, diplomate et philosophe français, Tobie Nathan connaît intimement les bouleversements politiques de l’Égypte contemporaine et s’intéresse de près dans ses écrits à cette Histoire singulière et ses répercussions sur les petites gens. Il naît au Caire en 1948, y passe son enfance dans un « concert de langues différentes »[1], avant que sa famille, d’origine juive, ne soit contrainte de quitter sa patrie en février 1957 – à l’heure où tous les Juifs sont expulsés d’Égypte. Lui et les siens sont débarqués sur le port de Naples ; ils vivent près d’une année à Rome, puis s’établissent en France au cours de l’été 1958[2]. Tobie Nathan choisit de revisiter cette histoire de déracinement dans La Société des Belles … Continuer la lecture de « La Société des Belles Personnes de Tobie Nathan, un homme face à l’Histoire »

Le Tailleur de Relizane d’Olivia Elkaim, une destinée romanesque

Copyright : Stock

Romancière et journaliste française née en 1976, Olivia Elkaim s’intéresse dans ses écrits à l’intrication des histoires familiales avec les différents épisodes de la Grande Histoire. Dans Le Tailleur de Relizane, paru au sein de la collection « La Bleue » des éditions Stock, elle explore tout particulièrement le destin de ses grands-parents paternels lors de la guerre d’Algérie. Marcel et Viviane Elkaim, ayant ainsi réellement existé, ont dû accepter le grand ébranlement de leur quotidien et puiser en eux la force de se relever dans des conditions hautement difficiles. Fière d’être la dépositaire de leur épopée, Olivia Elkaim s’inspire de leur expérience de vie pour se reconstruire, plonger dans sa propre intimité par le biais de l’écriture. Elle retrace le parcours … Continuer la lecture de « Le Tailleur de Relizane d’Olivia Elkaim, une destinée romanesque »

Nous n’avons pas vu passer les jours de Simone Schwarz-⁠Bart et Yann Plougastel

Copyright : Grasset

Nous n’avons pas vu passer les jours est un récit de Simone Schwarz-Bart et Yann Plougastel publié aux éditions Grasset au mois d’octobre 2019. Simone Schwarz-Bart, née Simone Brumant, est une écrivaine française originaire de Guadeloupe. Encore étudiante à Paris, elle fait la rencontre d’André Schwarz-Bart qui devient peu de temps après le récipiendaire du prix Goncourt 1959 pour son premier roman Le Dernier des Justes. Animés d’une même passion pour l’écriture, Simone et André Schwarz-Bart démarrent ensemble un cycle ambitieux à quatre mains avec la volonté de raconter en près de sept volumes le destin de la mulâtresse Solitude, une « héroïne et martyre de la grande révolte des esclaves ». Cette œuvre littéraire inachevée commence par la publication d’Un plat de porc aux bananes vertes en 1967 et se poursuit … Continuer la lecture de « Nous n’avons pas vu passer les jours de Simone Schwarz-⁠Bart et Yann Plougastel »

La Part du fils de Jean-⁠Luc Coatalem, un récit de filiation empreint de nostalgie

Copyright : Stock

Le récit de filiation est un genre littéraire par lequel un écrivain tente de reconstituer la vie d’un de ses proches au moyen d’une enquête plus ou moins approfondie selon les données qu’il a à sa disposition. Jean-⁠Luc Coatalem, écrivain et journaliste français, ancien rédacteur en chef de Géo[1], s’illustre en cette rentrée littéraire 2019 à la composition d’un récit de filiation singulier : il évoque dans La Part du fils le destin écourté de son grand-père paternel, Paol. Cet homme est subitement arraché à sa famille le premier jour du mois de septembre 1943, pour ne plus jamais revenir sur ses pas. Jean-⁠Luc Coatalem pose céans un regard sur son héritage émotionnel. Il inscrit son énonciation dans des espaces spatio-temporels bien définis et évoque … Continuer la lecture de « La Part du fils de Jean-⁠Luc Coatalem, un récit de filiation empreint de nostalgie »

Les Passeurs de livres de Daraya : une bibliothèque secrète en Syrie de Delphine Minoui

Copyright : Seuil

Delphine Minoui est une journaliste et écrivaine franco-iranienne. Diplômée de l’École des hautes études en sciences de l’information et de la communication et de l’École des hautes études en sciences sociales, Delphine Minoui s’installe en Iran en 1999. Elle est dès lors correspondante pour France Inter et France Info ; et depuis 2002, grand reporter pour le Figaro, spécialiste du Moyen-Orient. L’idée de cet ouvrage, Les Passeurs de livres de Daraya : une bibliothèque secrète en Syrie, naît en 2015 alors que Delphine Minoui tombe sur une photo de deux Syriens entourés de murs de livres sur un réseau social. En lisant la légende de cette image, elle se rend compte que ces jeunes hommes sont à Daraya, une ville de … Continuer la lecture de « Les Passeurs de livres de Daraya : une bibliothèque secrète en Syrie de Delphine Minoui »

La Blessure de Jean-⁠Baptiste Naudet, des lettres d’amour qui montrent l’atrocité de la guerre d’Algérie

Copyright : L'Iconoclaste

Diplômé en lettres de la Sorbonne, de l’École supérieure de journalisme de Lille et en relations internationales de Sciences Po Paris, Jean-⁠Baptiste Naudet est un journaliste confirmé. Il travaille longtemps pour Le Monde, et exerce aujourd’hui en tant que grand reporter pour l’hebdomadaire parisien L’Obs. Il est notamment correspondant dans les Balkans et en Europe de l’Est ; et a couvert de nombreux conflits en Afghanistan, au Rwanda, en Tchétchénie, au Kosovo et en Bosnie-Herzégovine. Dans son premier roman intitulé La Blessure, Jean-⁠Baptiste Naudet illustre la guerre d’Algérie selon le point de vue de personnes qui l’ont vécue au plus près : un soldat engagé et sa fiancée éprouvée. À l’image de la bande dessinée de Swann Meralli et Deloupy qui traite de la position des femmes … Continuer la lecture de « La Blessure de Jean-⁠Baptiste Naudet, des lettres d’amour qui montrent l’atrocité de la guerre d’Algérie »

Algériennes : 1954-1962 de Swann Meralli et Deloupy, une bande dessinée sur la guerre d’Algérie

Copyright : Marabout

Algériennes : 1954-1962 est une bande dessinée de Swann Meralli et Deloupy parue en janvier 2018 dans la collection « Marabulles » des éditions Marabout. Deloupy est un illustrateur français né en 1968. Diplômé de la section bande dessinée des Beaux-Arts d’Angoulême, il travaille principalement en tant qu’illustrateur free⁠-lance. Il est co-⁠auteur en 2018 du roman graphique Love story à l’iranienne. Swann Meralli est un réalisateur et scénariste français né en 1985. Connu notablement pour ses courts-métrages Chroniques de banlieue et Persona, Swann Meralli est également l’auteur de la série Le Petit livre qui dit… qui regroupe des albums dédiés aux plus jeunes. Algériennes : 1954-1962 propose une fiction à caractère historique. Ici on découvre la guerre d’Algérie sous les points de vue différents mais tout aussi essentiels de multiples … Continuer la lecture de « Algériennes : 1954-1962 de Swann Meralli et Deloupy, une bande dessinée sur la guerre d’Algérie »

Lointaines merveilles de Chantel Acevedo, un écrit sur la guerre d’indépendance de Cuba

Copyright : Points

Lointaines Merveilles est un roman de Chantel Acevedo paru en France au mois de juin 2016 aux éditions Les Escales. Intitulé The Distant Marvels dans son édition princeps, il est traduit de l’anglais vers le français par Carole Hanna, et disponible au format poche dans la collection « Les Grands Romans » de Points dès mai 2017. Chantel Acevedo est une professeure d’anglais de l’université de Miami et écrivaine états-unienne née de parents cubains. Elle s’inspire de l’histoire de Cuba et de ses proches pour écrire ses intrigues dans lesquelles on retrouve toujours un peu de son autre langue d’expression, l’espagnol. Le premier roman de Chantel Acevedo, Love and Ghost Letters, narre de façon romancée le portrait d’une femme vivant les années précédant l’arrivée de … Continuer la lecture de « Lointaines merveilles de Chantel Acevedo, un écrit sur la guerre d’indépendance de Cuba »

Maison sans fenêtres de Marc Ellison et Didier Kassaï, un exposé poignant sur la République Centrafricaine

Copyright : La Boîte à Bulles

Maison sans fenêtres est un roman graphique de Marc Ellison, photo-journaliste écossais, et Didier Kassaï, illustrateur centrafricain. Il paraît au mois de février 2018 au sein de la collection « Contre-cœur » des éditions La Boîte à Bulles. Le sous-titre de cette bande dessinée, Enfances meurtries en Centrafrique, dévoile la thématique principale de l’ouvrage. Il est ici question de « maison sans fenêtres », d’une bâtisse dont on ne perçoit pas l’intérieur, car la République centrafricaine est peu couverte médiatiquement. Peu de personnes connaissent véritablement l’étendue de la crise connue par ce pays enclavé d’Afrique centrale. À propos de la République centrafricaine La République centrafricaine est une ancienne colonie française, indépendante seulement depuis août 1960. C’est aussi en 2016 le pays le plus bas sur … Continuer la lecture de « Maison sans fenêtres de Marc Ellison et Didier Kassaï, un exposé poignant sur la République Centrafricaine »

Le Chagrin des vivants d’Anna Hope, les stigmates de la Première Guerre mondiale

Copyright : Gallimard

Dans son premier roman intitulé Le Chagrin des vivants dans l’édition française, Anna Hope, traduite de l’anglais par Élodie Leplat, nous conte des personnages blessés et meurtris, faisant suite à la Première Guerre mondiale. Au moment où s’achève le conflit armé, les soldats du front ayant survécu à de longs mois de souffrance et d’endurance rentrent chez eux. Ils apparaissent alors fragilisés, déconnectés, fracturés. D’autres, bien sûr, ont eu bien moins de chance et leurs familles ne savent comment survivre à la perte de ces hommes. Anna Hope s’applique, à travers ces expériences différentes du même événement central, à nous montrer le visage protéiforme de la guerre et ses conséquences sur l’individu. Elle nous décrit de fait l’injustice de la situation vécue par … Continuer la lecture de « Le Chagrin des vivants d’Anna Hope, les stigmates de la Première Guerre mondiale »