La Jeune fille et la nuit de Guillaume Musso, un thriller basé sur la Côte d’Azur

La Jeune fille et la nuit de Guillaume Musso
Copyright : Calmann-Lévy

Cela faisait bien longtemps que je ne m’étais pas lancée dans la lecture d’un ouvrage de Guillaume Musso. Pourtant j’adore son écriture que j’ai découverte il y a bien des années avec Sauve-moi, un roman qui m’avait bouleversée.

Si je ne me suis pas laissée tenter par Un Appartement à Paris l’année dernière, c’était finalement pour mieux succomber à l’envie de parcourir ce dernier roman La Jeune fille et la nuit paru chez Calmann-Lévy au cours du mois d’avril dernier.

Des réjouissances qui réveillent le douloureux passé de certains élèves

Mai 2017. Le lycée international Saint-Exupéry fête son cinquantième anniversaire. À cette occasion, de nombreuses festivités sont proposées avec notamment un cocktail prévu pour les anciens élèves et anciens membres du personnel de l’école. Au cours de cette cérémonie, on posera symboliquement la première pierre d’un nouvel édifice, un bâtiment moderne dans lequel les étudiants pourront se préparer aux grandes écoles. Les promotions de 1990 à 1995 sont donc invitées à se joindre à la dernière fête qui se tiendra dans le gymnase de l’enceinte, celui qui sera rasé en vue des nouvelles constructions.

Thomas Degalais et Maxime Biancardini faisaient tous deux partie de la promotion de 1992. Cela faisait donc près de vingt-cinq ans que les deux amis ne s’étaient pas revus. Thomas est parti vivre à New York presque tout de suite après sa dernière année d’étudiant et s’est brillamment lancé dans une carrière d’écrivain. Maxime, quant à lui, est resté dans la ville, a obtenu un diplôme d’ingénieur du bâtiment, s’est engagé dans la politique et possède désormais une vraie vie de famille.

L’annonce de ces célébrations dans leur ancien lycée ne leur plaît pas instinctivement. Thomas quitte précipitamment Manhattan pour retrouver Maxime. Les deux hommes sont alarmés car ils le savent : l’article mentionnant la fête des anciens ne présage rien de bon. Ils sont à l’aube d’un scandale sans précédent, d’une « onde de choc » incontrôlable. Si Maxime pense pouvoir éviter tout ça, Thomas est plus pragmatique, il sent que c’est bientôt la fin.

Je savais qu’il se berçait d’illusions. Car cette bombe qui menaçait de ravager le cours de nos existences, c’est nous qui en avions été les artificiers, un soir de décembre 1992.
Et nous savions tous les deux qu’il n’y avait aucun moyen de la désamorcer.

1992… « C’était hier. C’était il y a une éternité. » Cette année-là a marqué à jamais Thomas et Maxime d’une trace indélébile. Et leurs souvenirs sont principalement liés à une fille, Vinca Rockwell.

Une jeune fille emportée par une douce nuit de décembre

En 1992, Vinca a dix-neuf ans. C’est une belle jeune femme en quête de ses premières passions. Thomas est amoureux d’elle, à l’image de tous les garçons de l’époque. Cette fille solaire sait comment séduire. Mais la seule personne qui compte véritablement aux yeux de Vinca, c’est Alexis.

Alexis et Vinca forment un couple des plus passionnés. Cette relation est dangereuse, secrète, mais Vinca est parfaitement heureuse. Retrouver, même en cachette, son amour est pour elle un « éblouissement profond et total ». Elle a le pressentiment que cette histoire finira mal… mais qu’importe, « seul [compte] l’instant présent ».

Au fond d’elle-même, Vinca savait qu’elle faisait une connerie et que tout ça finirait mal. Mais pour rien au monde elle n’aurait échangé l’excitation de ce moment. L’attente, la folie de l’amour, le délice douloureux d’être emportée par la nuit.

À croire que son intuition était la bonne… En 2017, personne ne sait ce qu’est devenue Vinca. Personne ne l’a revue depuis vingt-cinq ans. Par une nuit de décembre de l’année 1992, la jeune fille s’est envolée pour ne plus jamais réapparaître, et même sa famille n’a plus jamais eu de ses nouvelles. Une évaporation parfaite.

Qu’a-t-il pu arriver à la jeune fille pour qu’elle disparaisse ainsi ? Pourquoi Thomas et Maxime se sentent autant en danger à l’approche de l’anniversaire de leur lycée d’antan ? Ces deux affaires sont-elles dramatiquement liées ? Et si oui, à quel point ?

Il était vain de nier la complexité des sentiments et des êtres humains. Nos vies étaient multiples, souvent indéchiffrables, minées par des aspirations contraires. Nos vies étaient fragiles, à la fois précieuses et insignifiantes, baignant tantôt dans les eaux glacées de la solitude, tantôt dans le filet tiède d’une fontaine de Jouvence. Nos vies surtout n’étaient jamais vraiment sous contrôle. Un rien pouvait les faire basculer.

J’ai adoré découvrir ce nouveau roman de Guillaume Musso. L’écrivain nous propose une intrigue des plus troublantes dans laquelle on se met à douter de nombreux personnages. J’ai particulièrement apprécié me retrouver dans les années 90 si bien illustrées de par les nombreuses références musicales, littéraires, sportives et culturelles que nous offre l’auteur. En outre, Guillaume Musso a su me toucher par ses phrases dotées d’un certain réalisme mais toujours construites de manière poétique. J’ai passé un agréable moment en découvrant cet écrit, et si je devais énoncer un seul petit bémol, je parlerais sans aucun doute de la narration autour des élections présidentielles françaises de 2017.

Je pourrais recommander cet ouvrage aux personnes qui aiment les thrillers et qui adorent le travail fait autour des mots. Je crois que c’est ce que j’ai préféré dans ma lecture de La Jeune fille et la nuit, la capacité de l’écrivain à savoir en jouer pour parfaitement traduire les émotions.

Quelques jolies références à propos de l’écriture au sein de ce roman

Le personnage de Thomas a été créé à l’image de son auteur. Guillaume Musso, tout comme Thomas, est un écrivain originaire de la ville d’Antibes qui décide de s’exiler à New York après ses études. La ressemblance s’arrête ici, bien sûr, mais je ne crois pas, de mémoire, que Musso ait expérimenté un tel rapprochement avec ses propres origines dans ses précédents romans. J’ai trouvé cela intéressant de suivre ainsi l’évolution de Thomas et de profiter de ses différentes observations en matière de littérature.

Ainsi, l’écriture apparaît comme une arme pour Thomas. Avec ses stylos, il peut se réinventer un monde. L’écrivain peut vivre dans un univers parallèle fictionnel et exister dans une histoire alternative à la réalité. Il peut défaire le mal et combattre ses fantômes avec sa plume. « C’est peut-être le privilège des artistes en général et des romanciers en particulier : être quelquefois capables de gagner leur combat contre le réel. »

Guillaume Musso nous rappelle également que derrière un roman, il y a souvent des années de travail, de doute, de remise en question. Son personnage, Thomas, déclare beaucoup aimer les critiques d’une ancienne connaissance de son lycée pour son objectivité. Si ce journaliste n’est pas toujours élogieux au sujet de ses romans, il sait à quel point la critique est plus facile que l’écriture d’un livre.

« Le roman le plus médiocre a sans doute plus de valeur que la critique qui le dénonce comme tel », m’avait-il d’ailleurs confié un jour en adaptant à la littérature la célèbre formule d’Anton Ego, le critique gastronomique du film Ratatouille.

Enfin, le romancier inclut de jolies références littéraires tout au long de sa narration. Il mentionne ainsi les romans Texaco de Patrick Chamoiseau, Le Vieux qui lisait des romans d’amour de Luis Sepúlveda, L’Insoutenable légèreté de l’être de Milan Kundera… Ci-dessous, vous trouverez les deux citations que j’ai préférées, empruntées respectivement à Gabriel García Márquez et François Malherbe.

Jamais je ne prétendrais connaître vraiment quelqu’un. J’étais un adepte de l’axiome de García Márquez : « Tout le monde a trois vies : une vie publique, une vie privée et une vie secrète. »

… Mais elle était du monde, où les plus belles choses
Ont le pire destin,
Et rose elle a vécu ce que vivent les roses,
L’espace d’un matin…

À propos de ce livre

Titre original La jeune fille et la nuit
Auteur Guillaume Musso
Éditeur Calmann-Lévy
ISBN 9782702163634
Prix 21.90 €
Nombre de pages 440 pages
Date de parution 24 avril 2018
Disponible sur Amazon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.