Rentrée littéraire 2022 – Liana Levi

Copyright : Liana Levi

Les éditions Liana Levi, célébrant en cette année 2022 les quarante ans de leur structure éditoriale ainsi que les vingt ans de la création de leur collection de poches intitulée « Piccolo », publient en cette rentrée littéraire deux ouvrages d’expressions française et anglaise.

Une rentrée française

La rentrée dite française des éditions Liana Levi donne à ses lecteur·rices l’occasion de redécouvrir la plume de Dany Héricourt. L’écrivaine conte ainsi en son deuxième roman la rencontre entre une Anglaise nommée Ada et un funambule nommé Graff, et témoigne du caractère imprévisible de la vie.

Ada et Graff de Dany Héricourt

Ada et Graff
TitreAda et Graff
Auteure Dany Héricourt
Éditeur Liana Levi
Collection Littérature
ISBN139791034906390
Date de parution25 août 2022
Prix prévisionnel20,00 €
Nombre de pages288
Description de l’éditeur :

À La Roque, village cévenol, c’est jour de marché. En ce matin d’août, Ada accomplit son rituel quotidien, une baignade dans la rivière et un passage dans le bourg. Elle sait que, une nouvelle fois, elle n’aura pas l’occasion d’apercevoir sa fille. Cela fait près de dix ans que la vieille dame anglaise, désormais veuve, attend que Becca accepte de se soustraire à l’emprise des Simples, une communauté d’illuminés. Ada ne peut soupçonner que les clôtures de son existence s’apprêtent à voler en éclats. La nuit précédente, un accident est survenu tandis que le cirque démontait son chapiteau. Un vieil homme de la troupe a fait une chute. Bras et jambe dans le plâtre, Graff est contraint de renoncer à la tournée. Pour l’ancien funambule, le voyage semble se terminer là, sur le terrain vague au bout du jardin d’Ada.
Pour Ada comme pour Graff, la vie pourrait être à l’arrêt, l’horizon tout à fait barré, mais elle va se remettre à irriguer leurs existences malmenées et leur faire un don inattendu. La vieillesse semble être repoussée à des années-lumière.
Ada et Graff est un roman d’amour délicat et décalé, entre le Massif Central, l’île d’Anglesey (Pays de Galles) et l’Europe centrale.

Une rentrée étrangère

La rentrée dite étrangère des éditions Liana Levi offre en lecture un roman de J. O. Morgan, traduit par Pierre Reignier. L’écrivain écossais, poète par ailleurs, imagine un futur proche dans lequel les humain·es peuvent se déplacer sans bouger et ainsi se téléporter dans l’espace. Il oppose ici celles et ceux appréciant l’initiative à celles et ceux se questionnant sur quelles pourraient être les limites de l’être humain.

Machin-Machine de J. O. Morgan

Machin-Machine
TitreMachin-Machine
Titre originalAppliance
Auteur J. O. Morgan
Traducteur Pierre Reignier
Éditeur Liana Levi
Collection Littérature
ISBN139791034906499
Date de parution1 septembre 2022
Prix prévisionnel21,00 €
Nombre de pages240
Description de l’éditeur :

Composé comme un puzzle dont chaque pièce, pourtant singulière, s’emboîte étroitement à l’ensemble, ce roman dessine un tableau, absurde mais probable, de ce que pourrait être le monde dans un futur pas si lointain.
Le récit progresse dans le temps pour aboutir à l’époque où les humains pourront se déplacer sans bouger de chez eux, voire se téléporter dans l’espace. Les prouesses scientifiques et technologiques auront pourtant forgé parallèlement une humanité déchirée par deux points de vue opposés : les enthousiastes (ou naïfs) qui s’ébaudissent devant le progrès, et les sceptiques (ou peureux) qui doutent, s’interrogent, critiquent. Malgré les innovations incessantes, ces hommes et ces femmes nous ressemblent : plus ou moins intelligents, plus ou moins conservateurs, plus ou moins heureux. La question centrale est celle que nous nous posons déjà : ce monde que l’on maîtrise de mieux en mieux, que nous apporte-t-il en vérité ? Nous rend-il plus heureux ? Devons-nous réellement le souhaiter ?
Un texte profond et magnifiquement écrit, dans la veine de 1984 de George Orwell et d’Une machine comme moi de Ian McEwan.

Une vie, un déséquilibre

La rentrée littéraire 2022 de Liana Lévi est en somme placée sous le signe d’un déséquilibre : les protagonistes des œuvres proposées sont partagé·es entre consternation et euphorie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.