Les Méduses de Frédérique Clémençon, la vie dans ses moments difficiles

Copyright : Flammarion

Écrivaine française née en 1967, Frédérique Clémençon propose en cette rentrée de janvier 2020 un roman aux allures de recueil de nouvelles publié aux éditions Flammarion. Offrant là une énonciation à caractère polyphonique, elle y conte des instants précis de la vie de huit personnages qui se croisent au détour d’un même hôpital : huit êtres de papier qui sont tous marqués par la perte humaine. Un regard sur la vie Frédérique Clémençon choisit un hôpital du sud de la Loire situé à trente kilomètres de la mer pour conter un moment d’extrême vulnérabilité de ses personnages. Les Méduses propose ainsi huit histoires entremêlées – n’en formant qu’une – autour de ce lieu d’existence indispensable, faisant de ce dernier un élément central de … Continuer la lecture de « Les Méduses de Frédérique Clémençon, la vie dans ses moments difficiles »

Et toujours les Forêts de Sandrine Collette, quelle humanité après la fin du monde ?

Copyright : JC Lattès

Écrivaine française née en 1970, Sandrine Collette a une certaine prédilection pour les récits mettant en lumière l’œuvre des êtres humains sur la Terre : ses personnages sont souvent en situation de grande détresse, isolés dans des environnements hostiles découlant des méfaits de l’Homme sur la planète. Elle est ainsi l’auteure de Juste après la vague (Denoël, 2018), roman dans lequel bien peu d’âmes survivent à une vague qui détruit tout sur son passage ; et Il reste la poussière (Denoël, 2016), roman dans lequel son personnage principal se retrouve en marge des autres dans une « steppe balayée de vents glacés ». Dans Et toujours les Forêts, Sandrine Collette poursuit cette œuvre littéraire singulière. Ici, un jeune garçon mal-aimé devient homme de la Grande Ville, … Continuer la lecture de « Et toujours les Forêts de Sandrine Collette, quelle humanité après la fin du monde ? »

Papa de Régis Jauffret, la réalité justifie la fiction

Copyright : Seuil

Écrivain français né en 1955, Régis Jauffret s’illustre dans de bien nombreux genres littéraires, s’amusant de la fine frontière entre réalité et fiction. Dans son dernier « roman » à caractère autobiographique intitulé Papa, il est de sorte au paroxysme de son art. Cet ouvrage paru au mois de janvier 2020 au sein de la collection « Cadre rouge » des éditions du Seuil est le manifeste des interrogations de l’écrivain sur le passé de son père décédé il y a plus de trente ans aujourd’hui. Un passé qu’il tente de restituer en comblant les « trous » autant que possible. Un point de départ Le 19 septembre 2018, Régis Jauffret visionne un documentaire intitulé La Police de Vichy. Il reconnaît lors d’une courte séquence du reportage l’immeuble … Continuer la lecture de « Papa de Régis Jauffret, la réalité justifie la fiction »