L’Île de Jacob de Dorothée Janin, l’île Christmas et ses souffrances

Copyright : Fayard

Éloignée de près de mille cinq cents kilomètres de l’île dite principale d’Australie, l’île Christmas est communément connue pour sa faune et sa flore tropicales variées, notamment ses célèbres crabes rouges, mais aussi pour sa politique d’immigration singulière dont l’actualité a particulièrement marqué l’écrivaine et journaliste française Dorothée Janin, auteure de la nouvelle Sauvée des eaux[1] mentionnant déjà en 2012 cette localité. Dorothée Janin propose une fois encore, en cette rentrée automnale 2020, de parcourir cette région indo-océanique à travers un texte d’une grande originalité. Elle imagine, dans ce roman intitulé L’Île de Jacob, le passé adolescent de deux êtres qui se sont perdus de vue nonobstant leur amitié d’antan, et construit un récit traitant autant du réchauffement climatique que de l’extrême … Continuer la lecture de « L’Île de Jacob de Dorothée Janin, l’île Christmas et ses souffrances »

Yoga d’Emmanuel Carrère, entre ombre et lumière

Copyright : P.O.L

Depuis la parution de L’Adversaire (P.O.L, 2000), Emmanuel Carrère est considéré comme un écrivain « du réel », dit auteur d’une « littérature du réel ». Il propose en effet sur ces vingt dernières années une pluralité d’ouvrages mêlant le fait divers, l’enquête et l’histoire d’autrui à son propre récit de vie. En cette rentrée littéraire 2020, le romancier, essayiste et ancien journaliste offre cette fois avec Yoga un texte hybride à mi-chemin entre réalité et fiction, dans lequel il se met en scène quoique « [dénaturant] un peu » et « [mentant] par omission ». Chaque livre impose ses règles, qu’on ne fixe pas à l’avance mais découvre à l’usage. Je ne peux pas dire de celui-ci ce qu’orgueilleusement j’ai dit de plusieurs autres : « Tout y est … Continuer la lecture de « Yoga d’Emmanuel Carrère, entre ombre et lumière »

Mes fous de Jean-⁠Pierre Martin, les multiples facettes de la folie humaine

Copyright : L'Olivier

« Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune. » Ainsi Manon, dite Madame Roland, grande littératrice salonnière du XVIIIe siècle, évoquait l’éventualité d’une société dans laquelle la folie est omniprésente malgré la condescendance manifeste des « gens du monde » vis-à-vis des marginaux. Jean-Pierre Martin, écrivain et professeur émérite de littérature française, reprend à son compte cette assertion et s’intéresse dans son roman intitulé Mes fous aux êtres considérés « hors norme ». Il offre en son texte un univers dans lequel la folie règne, maîtresse. Sa réflexion se dessine à travers les déambulations d’un personnage oscillant lui-même entre raison et déraison, évoluant aux côtés de fous qui le passionnent. Une empathie excessive Fou n’est pas le mot, même … Continuer la lecture de « Mes fous de Jean-⁠Pierre Martin, les multiples facettes de la folie humaine »

Umami de Laia Jufresa, un roman polyphonique sur le deuil et l’absence

Copyright : Buchet/Chastel

Dans son premier roman intitulé Umami, Laia Jufresa, traduite par Margot Nguyen Béraud pour les éditions Buchet/Chastel, offre le récit de personnages éprouvés par la vie. Ces derniers ont la particularité d’habiter des logements dont le nom correspond aux saveurs détectables par la langue humaine, une spécificité que l’écrivaine emploie pour traiter des thèmes difficiles que sont la mort, la perte et l’absence. Une carte des saveurs atypique Laia Jufresa invite en effet ses lecteur·rice·s à découvrir le quotidien de personnages au passé douloureux installés dans une cour privée comprenant cinq habitations superposées sur la carte de la langue humaine. La disposition des maisons Acide, Amère, Salée, Sucrée et Umami est de sorte la même que celle des parties de la langue qui peuvent … Continuer la lecture de « Umami de Laia Jufresa, un roman polyphonique sur le deuil et l’absence »

La Blessure de Jean-⁠Baptiste Naudet, des lettres d’amour qui montrent l’atrocité de la guerre d’Algérie

Copyright : L'Iconoclaste

Diplômé en lettres de la Sorbonne, de l’École supérieure de journalisme de Lille et en relations internationales de Sciences Po Paris, Jean-⁠Baptiste Naudet est un journaliste confirmé. Il travaille longtemps pour Le Monde, et exerce aujourd’hui en tant que grand reporter pour l’hebdomadaire parisien L’Obs. Il est notamment correspondant dans les Balkans et en Europe de l’Est ; et a couvert de nombreux conflits en Afghanistan, au Rwanda, en Tchétchénie, au Kosovo et en Bosnie-Herzégovine. Dans son premier roman intitulé La Blessure, Jean-⁠Baptiste Naudet illustre la guerre d’Algérie selon le point de vue de personnes qui l’ont vécue au plus près : un soldat engagé et sa fiancée éprouvée. À l’image de la bande dessinée de Swann Meralli et Deloupy qui traite de la position des femmes … Continuer la lecture de « La Blessure de Jean-⁠Baptiste Naudet, des lettres d’amour qui montrent l’atrocité de la guerre d’Algérie »